AUTRES...

Journal communiste
 

31 juillet 1914 : La mort de Jaurès (Document sonore sur un témoignage de son assassinat - mp3 : 802Ko)
Jean Jaurès (1859 - 1914), homme politique français philosophe, historien et théoricien socialiste fut l'une des grandes figures du courant socialiste français. Né a Castres (Tarn)  en 1859, issu de la moyenne bourgeoisie, il fut un brillant élève, et échappa rapidement à la condition paysanne et provinciale, tout en restant attaché à sa région d'origine.

A 20 ans il éprouva une grande admiration pour Léon Gambetta et Jules Ferry. En 1885, il entra à l'Assemblée Nationale.

A partir de 1893, il épousa pleinement la carrière politique en devenant député de la ville minière de Carmaux, siège qu' il conserva jusqu'à sa mort, sauf entre 1898 et 1902.

Il adhéra alors au parti ouvrier français et lutta pour l'unité du mouvement socialiste. En 1898, il prit position pour la reconnaissance de l'innocence de Dreyfus et s'opposa à de nombreuses reprises à Jules Guesde. C'est ainsi qu' il soutien la partition du parti socialiste.

"Le capitalisme porte en lui la guerre comme la nuée porte l'orage"

Violemment opposé à la politique coloniale et au camp nationaliste qui poussait à la guerre, il fut assassiné le 31 juillet 1914, alors qu'il s' apprêtait à mener une nouvelle campagne pour la paix.

Texte de Pierre et Pierre-Antoine CM1
Document sonore et image : DR