DECRETONS LE SALUT COMMUN

Le Manifeste - N° 1 - Novembre 2003

 

Corse
Que cherchent Chirac et Raffarin ?

Depuis plusieurs mois, la Corse est devenue un des sujets favoris des journalistes dévoués à la droite gouvernementale. Explosions, incen-dies volontaires, mitraillages, toutes les exactions de quelques dizaines de clandestins d’inspiration fasciste sont complaisamment racontées, amplifiées, et trop souvent attribuées aux Corses en général, présentés comme des violents, des truands, des paresseux.
Dans l’île, on arrête peu de ces plastiqueurs, que tous condamnent mais on traduit devant la Cour de sûreté de l’État quelques gamins imbéciles, qui ont incendié une voiture de gendarmes à Luri à l’issue d’une altercation. Un juge « antiterroriste » fait limoger le directeur de l’aéroport d’Ajaccio coupable de l’avoir fait passer au contrôle imposé par la loi à tous les voyageurs.
Discours proches du racisme, tracasseries policières, provocations, le gouvernement et ses soutiens font tout pour gonfler le score des nationa-listes aux pro-chaines élections. Ils espè-rent ainsi dimi-nuer l’influence des partis de gauche ma-joritaires en Corse en 2002 et effacer la gifle du non au référendum. Il y a 20 ans, Mitterrand et le PS firent tout pour gonfler les voix de Le Pen au détriment de la droite. Avec le résultat que l’on sait…

U Sumeru Rossu (l’âne rouge)